(514) 439-9459

Capsule n⁰ 7 – Le masque aquatique ou les lunettes de natation : une fausse lutte.

Voir sous l’eau, c’est une révélation heureuse ou surprenante! Malheureusement, l’humain est fait ainsi  qu’il a besoin d’une vitre devant les yeux pour clarifier ce qu’il perçoit sous l’eau. Le cerveau est habitué à analyser son environnement. Ces informations nous permettent de juger des risques   et de préserver notre sécurité. Sans outil tel que des lunettes de natation ou un masque aquatique, il est vraiment difficile d’évaluer les distances et les profondeurs, de reconnaître le danger, de repérer ce qui pourrait être sécurisant ou simplement d’observer ce qui est beau. Il est important d’ajouter que ces vitres protègent les yeux de l’irritation possible due à l’exposition prolongée à l’eau.

Les lunettes de natation et le masque de plongée protègent tous deux les yeux de façon satisfaisante. Leur différence majeure est que le masque de plongée a une cavité additionnelle étanche, elle aussi, qui protège les narines de l’eau qui pourrait s’y infiltrer. Avec cet ajout, son utilité se diversifie grandement.

Les lunettes de natation dégagent  le nez et  permettent  donc une expiration plus facile. L’enchaînement des longueurs est plus facile à exécuter. Pour les mouvements de vrilles et de culbutes, le nageur est contraint à une expiration par le nez afin d’empêcher l’eau d’y entrer. En résumé, on peut faire des allers-retours avec plus de facilité, mais les lunettes de natation offrent moins de possibilités de mouvement sous l’eau… si on tolère mal que celle-ci pénètre  par le nez.

Le masque de plongée favorise des positionnements variés sous l’eau parce que le narines sont protégées. Il permet de s’orienter tel un mammifère marin. Les vrilles et les culbutes peuvent être réalisées avec aisance et sans crainte que l’eau n’entre par le nez.  On doit aussi s’astreindre à inspirer par la bouche.  On doit s’y exercer pour  le que cerveau trouve que cela peut être confortable. On perd donc en aisance pour l’expiration nasale, mais on gagne en confiance et en sécurité.

En résumé, l’un n’exclut pas l’autre. Ils ont des caractéristiques différentes et ils offrent des possibilités différentes. En espérant que vous puissiez les mettre à votre service tous les deux. Bonne baignade!

Commentaires

  1. Laetitia le 4 octobre 2017 à 19 h 51 min a écrit :

    Être sous l’eau avec un.masque m’apporte un sentiment de liberté et plaintive totale. Tous les mouvements sont possibles sans limites sans être incommodé☺ les lunettes permettent toutefois d’aprivoiser l’eau et les sensations qu’elle procure!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans ce texte, le masculin englobe les deux genres et est utilisé pour alléger le texte.
Cours natation adultes BruBMédia