(514) 439-9459

Capsule n⁰ 6 – 2ᵉ partie – S’initier à la respiration aquatique… sans être dans l’eau

La respiration aquatique doit être apprise. Voilà une des prémisses qu’Eaudace a établi dans la capsule no 5 (vous est encore sceptique ? Consultez-la en cliquant ici.) Pour continuer à prendre du pouvoir sur votre respiration, je  vous guide dans la pratique de quatre autres exercices.  Ce sera le contrôle de l’entrée et la sortie d’air qui sera en jeu. Vous aurez besoin pour ce faire : de deux narines, une bouche, la musculature qui contrôle la respiration et des poumons ; ) .

Ces exercices pourraient paraître banal et simple, mais rappelez-vous qu’ils devront être réalisés dans différentes conditions pour être maîtrisées. Par exemple, les exécuter en ajoutant une immersion, en partie peu profonde ou profonde, en faisant l’ « oiseau » ou le « cosmonaute ».  Plus vous pratiquerez à sec, plus les traces, les chemins des apprentissages dans votre cerveau seront clairs. Plus ils seront clairs, plus ils seront automatisés.  Vous aurez ainsi plus de place pour réfléchir à l’exécution de vos mouvements de nage, à votre « risque calculé », à votre bien-être ou à votre souplesse.

L’objectif fondamental de la respiration aquatique est d’oxygéner le sang de façon régulière et confortable. Cet équilibre corporel apaise l’inconfort et la peur dans l’eau lors de l’immersion.  S’il n’est pas nécessaire d’aller sous l’eau pour nager, ce l’est très certainement pour nager avec un sentiment de sécurité et de confort.  Pratiquez ces exercices et vous maintiendrez le cap vers votre aisance aquatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans ce texte, le masculin englobe les deux genres et est utilisé pour alléger le texte.
Cours natation adultes BruBMédia